CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    LE DIABLE AU CORPS (BBR Production ; Johanne Prégent, réalisatrice)

    LE DIABLE AU CORPS (BBR Production ; Johanne Prégent, réalisatrice)

    9 mars 2007, 06h21
         |     

    D’une durée de 52 minutes, Le Diable au corps porte sur la folie et sur la création ; il vise à démystifier la maladie mentale à travers la présentation d’un groupe d’artistes atteints de troubles psychiques. Des passages oniriques imaginés par la réalisatrice Johanne Prégent (La peau et les os) et l’écrivaine Nelly Arcan (Putain, Folle) nous font pénétrer dans l’univers mystérieux de leur imaginaire et de leurs délires.

    Ces artistes qui peignent, dessinent, sculptent et s’expriment, en traduisant leur difficulté d’être comme tant d’autres êtres dits « normaux », se confient avec une authenticité qui touche et dérange. Au Centre hospitalier Robert Giffard, à Québec, ils ont été regroupés à l’intérieur d’un programme appelé Vincent et moi, qui leur fournit le matériel nécessaire à l’expression de leur art, ainsi qu’un lieu d’exposition annuel. En les voyant peindre et dessiner, en approchant les œuvres si magnifiquement filmées, on prend conscience de leur talent et de leur humanité.

    La collaboration de Nelly Arcan et de Johanne Prégent fait de cette production un film très attendu. Comme le dit Nelly Arcan : « Même si ces artistes souffrent de maladie mentale, leurs œuvres nous tiennent toujours un langage universel. Jamais elles ne se posent en rupture avec nous, bien au contraire ; elles se font lien, point, miroir de notre propre humanité ».

    Le tournage s’est déroulé entièrement à Québec, en septembre et octobre 2006. Cette production a été rendue possible grâce à un financement du Fonds Canadien de télévision, du Crédit d’impôt cinéma et télévision : Gestion SODEC, du Crédit d’impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique canadienne - Canada, avec la collaboration de la Télévision de Radio-Canada, ainsi que d’ARTV. Le film sera d’ailleurs diffusé sur les ondes de ces deux réseaux à partir de l’automne 2007.

    Source : BBR Productions (2006) Inc. / info@bbrprod.com

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Monique Simard reçoit l’Ordre de Montréal

    Monique Simard reçoit l’Ordre de Montréal

    Suite
    17 mai 2024, 01h30
    TV5 et Unis TV lancent leur programmation 2024-2025

    TV5 et Unis TV lancent leur programmation 2024-2025

    Suite
    17 mai 2024, 01h00
    La SAT inaugure officiellement ses nouveaux espaces

    La SAT inaugure officiellement ses nouveaux espaces

    Suite
    17 mai 2024, 01h00
    KJT sort « Fraction de seconde »

    KJT sort « Fraction de seconde »

    Suite
    17 mai 2024, 00h05