CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Le Punch Club, un nouveau joueur Le Punch Club. Photo: Courtoisie

    Le Punch Club, un nouveau joueur

    14 octobre 2015, 00h00
         |      Article rédigé par Le Lien MULTIMÉDIA     

    Le Punch Club, c’est ce à quoi ressemblerait l’improvisation, ce phénomène international pratiqué dans plus de 30 pays et 7 langues, si Robert Gravel et Yvon Leduc l’inventaient aujourd’hui, en 2015.

    C’est un club de street impro, un jeu non conventionnel, mis en scène dans une arène ultra-compétitive et ou culture hip-hop et rap battle rencontrent l’esthétique du match de boxe. La formule du Punch Club élimine toutes les contraintes, toutes les règles de jeu pour laisser l’entière liberté aux équipes de défendre leur propre style.

    Chaque édition oppose deux trios de joueurs d’élite issus du milieu artistique (Réal Bossé, Tammy Verge, Antoine Vézina, Laurent Paquin, etc.) et des plus grandes ligues du Québec (LNI, LIM, LIQ, CIA, LUI, etc.), qui compétitionnent pour obtenir la faveur du public et la bourse en argent qui y est associée.

    Fondé en avril 2012 par Ogden Ridjanovic alias Robert Nelson (maître de cérémonie du Punch Club et membre de la troupe de postrigodon bas-canadienne Alaclair Ensemble), Dominic Lapointe (directeur artistique) et Karl-Alexandre Jahjah (directeur technique), le Punch Club ne cesse de faire parler de lui. Sa prémisse est simple : démocratiser l’impro en créant une atmosphère de show rock avec les meilleurs joueurs au monde.

    C’est à l’Agitée à Québec que le Punch Club a d’abord conquis le public en 2012 avant que sa popularité croissante ne l’amène à s’établir mensuellement à l’Impérial Bell à Québec et à la Sala Rossa à Montréal, où il est vite devenu un incontournable,comme tout est improvisé et que les joueurs changent à chaque édition, c’est un spectacle à voir et à revoir.

    Cet automne, c’est tout le Québec que le Punch Club a dans sa mire avec une tournée de plusieurs dates, dont deux grandes rentrées dans la métropole et la capitale. Comme le dirait Robert Nelson : « Ça va brasser bin raide les minces ! »

    Billets en vente à la porte

    En tournée au Québec

    • 15 octobre – Salle André-Mathieu, Laval
    • 16 octobre – Au Vieux Clocher de Magog, Magog
    • 17 octobre – Le Trou du Diable, Shawinigan
    • 23 octobre – Le 4-Barils, Jonquière
    • 24 octobre – L’Impérial de Québec, Québec
    • 6 novembre – La Sala Rossa, Montréal
    • 13 novembre – L’Impérial de Québec, Québec
    • 4 décembre – La Sala Rossa, Montréal
    • 11 décembre – L’Anglicane, Lévis
    • 12 décembre – Le Moulinet, Terrebonne.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    La foire Plural connaît une édition record

    La foire Plural connaît une édition record

    Suite
    20 avril 2024, 00h30