CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Les arts s’invitent au Jardin se poursuit cette fin de semaine avec Ouri Ouri. Photo: Derek Branscombe

    Les arts s’invitent au Jardin se poursuit cette fin de semaine avec Ouri

    17 juillet 2023, 09h58
         |     

    Les arts s’invitent au Jardin se poursuit au Jardin Botanique cette fin de semaine avec la prestation de Ouri le 23 juillet à 14h. C’est accompagné de deux musiciens, de son violoncelle et de ses claviers qu’elle présentera son univers unique lors de son passage à Les Arts s’invitent au jardin.

    Tranquillement assis dans un coin de verdure, le public pourra profiter tout l’été d’un concert intime sous les arbres dans une riche programmation qui mettra aussi en vedette dans les prochaines semaines Flore Laurentienne (30 juillet), Maude Audet (6 août) et Anachnid (13 août).

    Les prestations sont gratuites à l’achat d’un billet d’entrée au Jardin botanique. Les chaises sont exceptionnellement permises sur le site. Les spectacles seront annulés en cas de conditions météorologiques extrêmes.

    Ayant grandi en France au sein d’une famille à la fois française et afro-caribéenne, Ouri fait très tôt la rencontre de la musique. À cinq ans, elle s’initie à la harpe et au piano pour finalement trouver, deux ans plus tard, l’instrument qui l’appelle vraiment : le violoncelle. C’est sur la scène rave montréalaise que son expression artistique commence à prendre forme, tandis qu’elle s’établit dans la communauté en tant que productrice, DJ et compositrice. Le son remplissant ses pièces à ras bord, le violoncelle se juxtapose aux synthétiseurs, donnant ainsi lieu à un tout à la fois luxuriant et éthéré. La voix légère de l’artiste s’y glisse avec férocité. Elle trace à travers le son la voie vers sa sincérité. Et ce son, il s’écoute par deux fois, la première pour recevoir ce qu’elle veut exprimer, et la seconde, pour encaisser ce qu’elle veut ressentir.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Monique Simard reçoit l’Ordre de Montréal

    Monique Simard reçoit l’Ordre de Montréal

    Suite
    17 mai 2024, 01h30
    TV5 et Unis TV lancent leur programmation 2024-2025

    TV5 et Unis TV lancent leur programmation 2024-2025

    Suite
    17 mai 2024, 01h00
    La SAT inaugure officiellement ses nouveaux espaces

    La SAT inaugure officiellement ses nouveaux espaces

    Suite
    17 mai 2024, 01h00
    KJT sort « Fraction de seconde »

    KJT sort « Fraction de seconde »

    Suite
    17 mai 2024, 00h05