CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Loreena McKennitt s’apprête à sortir l’album « The Road Back Home » Loreena McKennitt. Photo: Courtoisie

    Loreena McKennitt s’apprête à sortir l’album « The Road Back Home »

    4 mars 2024, 00h01
         |     

    Saluée par la critique internationale depuis plus de trente ans, l’artiste canadienne deux fois lauréate d’un prix Juno, Loreena McKennitt, propose un nouvel album à paraître le 8 mars 2024, lequel nous dévoile ses débuts et les origines de son répertoire traditionnel d’inspiration celtique.

    Tous les titres de « The Road Back Home » ont été enregistrés en été 2023 alors que Loreena McKennitt se produisait en concert lors de quatre festivals de musique folk dans le sud de l’Ontario. Évoquant un retour aux sources jusqu’à ses tout premiers débuts, ce recueil d’enregistrements empreints d’éclat et de spontanéité est l’occasion pour son public international de découvrir une version plus personnelle et intime de ses premiers morceaux interprétés avec des musiciens du cru sur des scènes festives du pays.

    À paraître très prochainement, « The Road Back Home » comprend dix titres avec, tout spécialement, plusieurs morceaux inédits retraçant les débuts de carrière de Loreena McKennitt sur le circuit de la musique folk. Cet album sera vendu en format CD, en disque vinyle 180 grammes, et également, en fichiers numériques mixés en son surround Dolby Atmos, lesquels seront disponibles par l’entremise des services de musique en ligne.

    Une sorte de retour au bercail, l’album « The Road Back Home » rend hommage à tout un pan de la carrière de Loreena qui s’est dessiné dans la simplicité et le réconfort d’un cadre familier bien ancré sur le territoire de ses origines.

    Installée à Stratford, en Ontario, depuis la fin des années 80, Loreena McKennitt a fait la rencontre inopinée des musiciens celtiques dans son comté de Perth il y a quelques années. Cette convergence des esprits a mené à une collaboration musicale improvisée dont le fruit fut un florilège du temps des fêtes présenté pour la première fois sur scène lors d’une série de concerts en 2021, puis pérennisé dans son album « Under A Winter’s Moon » paru en 2022.

    C’est en compagnie de ces musiciens celtiques et de sa collaboratrice de longue date, la violoncelliste Caroline Lavelle, que Loreena McKennitt a participé cet été aux festivals de musique folk en Ontario. Fidèle à la tradition, les spectateurs d’un de ces concerts ont eu droit à une surprise lorsque l’auteur-compositeur-interprète canadien, James Keelaghan, a été convié sur scène à l’improviste pour chanter dans le morceau « Wild Mountain Thyme ».

    Chaque note jouée par Loreena McKennitt et ses nouveaux collaborateurs musicaux a été enregistrée de façon à immortaliser les effusions du cœur et la communion d’esprit qui s’établissent entre le public et les artistes de la scène dans l’intimité des festivals de musique folk.

    « Le mot “chez-soi” peut prendre plusieurs sens », remarque Loreena McKennitt. « Il peut aussi bien désigner la demeure dans laquelle nous vivons que notre appartenance à une communauté dont les formes culturelles prennent racine dans le cœur et dans l’âme de chacun pour les unir mystérieusement par un procédé qui nous échappe. »

    Reconnue aujourd’hui comme une artiste emblématique du métissage culturel et comme une des figures de proue de la vague du renouveau celtique en musique contemporaine, rappelons que Loreena McKennitt a fait ses premiers pas en jouant sans fanfare dans les petites salles de spectacle et dans les festivals émergents de la scène folk qui évoluait pendant ce temps dans la région de l’Ouest canadien où elle a grandi.

    Loreena McKennitt se rappelle clairement : « À l’époque où je vivais à Winnipeg, j’ai donné mes premiers concerts dans des clubs de musique folk, et inoubliablement, à un des tout premiers festivals de musique folk de Winnipeg. Je me souviens comment nous nous sommes laissés porter par la magie de la musique imprégnant l’ambiance des douces nuits d’été de ce festival. Et, alors que l’événement tirait à sa fin le dimanche soir, je me souviens aussi comment tous les artistes se sont réunis sur scène et se sont tenus par le bras en formant une chaîne pour chanter “Wild Mountain Thyme”. »

    Les toutes premières influences musicales de l’artiste s’inscrivent dans les musiques traditionnelles de l’Irlande et de la Grande-Bretagne, lesquelles ont été popularisées dans les années 60 et 70 grâce aux enregistrements de Bothy Band, de Planxty, de Steeleye Span et d’Alan Stivell, parmi tant d’autres. Dès ses modestes débuts, Loreena McKennitt s’en régale et s’en inspire lorsqu’elle chante en s’accompagnant à la harpe sur les places publiques de Vancouver, de Toronto, de Dublin et de Londres, en Angleterre, jetant ainsi les bases d’une carrière dans laquelle elle s’illustre depuis plus de quatre décennies en tant qu’auteure-compositrice-interprète certifiée multi-platine, artiste de la scène de renom international et femme d’affaires novatrice dans l’industrie du disque.

    De Carnegie Hall au palais de l’Alhambra de Grenade, en Espagne, Loreena McKennitt a donné des représentations dans les plus grandes salles de concert au monde, y compris d’illustres sites patrimoniaux. Elle a également joué devant des dignitaires tels que feu la reine Elizabeth II, Sa Majesté le roi Charles III, ainsi que d’autres chefs d’État.

    Grâce à son savant mélange celtique éclectique de pop, de folk et de musique du monde ayant vendu plus de 14 millions d’exemplaires à travers le monde, Loreena McKennitt a récolté des certifications or, platine et multi-platine pour ses albums dans quinze pays répartis sur quatre continents. L’artiste a été mise en lice pour deux prix GRAMMY et a remporté deux prix Juno, de même que le Billboard International Achievement Award. Plus récemment, en mars 2023, elle a été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

    En plus de jouir d’une reconnaissance critique et publique en considération de son œuvre artistique, Loreena a été récompensée pour ses nombreuses et remarquables actions philanthropiques, notamment son travail en lien avec :

    • le Fonds commémoratif Cook-Rees pour le sauvetage et la sécurité nautique
    • le Falstaff Family Centre
    • l’Aviation royale canadienne à titre de colonelle honoraire

    En 2004, Loreena McKennitt a été décorée de l’Ordre du Canada, et en 2013, elle a obtenu le grade de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française.

    « The Road Back Home »

    • « Searching for Lambs » (3min32s)
    • « Mary & The Soldier » (4min04s)
    • « On a Bright May Morning » (4min33s)
    • « As I Roved Out » (4min54s)
    • « Custom Gap » (3min56s)
    • « Bonny Portmore » (3min42s)
    • « Greystones » (3min32s)
    • « The Star of the County Down » (3min42s)
    • « Salvation Contradiction » (4min22s)
    • « Sí Bheag, Sí Mhór/Wild Mountain Thyme » (6min15s)

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    La foire Plural connaît une édition record

    La foire Plural connaît une édition record

    Suite
    20 avril 2024, 00h30