L’abonnement à Qui fait Quoi comprend:

  • 250 numéros du Quotidien Qui fait QUoi
  • Mot de passe pour www.qfq.com
  • Revue Qui fait Quoi: 10 numéros par an
  • Revue Qui fait Quoi: Archives et hors série
  • 1 Guide annuel Qui fait Quoi
  • Accès au Guide de la production
  • 1 Guide QfQ COPRODUCTION
  • 1 Hors série Inclusion / Diversité

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    « Creative Control » en première montréalaise au Centre Phi Extrait du film « Creative Control ». Photo: Magnolia Pictures

    « Creative Control » en première montréalaise au Centre Phi

    18 avril 2016, 00h20
         |      Article rédigé par Justine Baillargeon     

    Le deuxième long métrage du réalisateur et comédien américain Benjamin Dickinson sera présenté à plusieurs reprises au Centre Phi, soit les 19, 20, 21 et 23 avril, à 19 h 30. Véritable coup de coeur de la famille Phi, « Creative Control » a connu une première mondiale au festival South by Southwest (SXSW) ainsi qu’un parcours réussi. Le film a atteint les écrans américains il y a quelques semaines et sa sortie québécoise est prévue pour le mois de mai.

    « Creative Control », c’est d’abord l’histoire de David (interprété par Benjamin Dickinson lui-même), un bourreau de travail qui bosse dans une agence de publicité new-yorkaise. Le scénario du film nous situe dans un proche avenir, dans lequel David se consacre à une campagne publicitaire sur la nouvelle génération de lunettes de réalité augmentée. À force de voir la vie à travers cette technologie, le protagoniste perd le fil entre la réalité et le virtuel.

    Qu’est-ce qui a attiré l’attention du programmateur Danny Lennon dans cette oeuvre ? Le fait, entre autres, que cette fiction futuriste comprenne l’existence d’un tel prototype. Les lunettes en question font d’ailleurs compétition au design de lunettes actuellement sur le marché et s’éloignent particulièrement du lourd attirail des modèles tels que le casque Oculus Rift.

    Particulièrement attiré par les nouvelles technologies et les dernières tendances du numérique, le Centre Phi ne pouvait se passer de la présence de « Creative Control » dans sa programmation. « Ce n’est pas un film parfait, mais je l’ai trouvé très sympathique et amusant, explique Danny Lennon en entrevue. On commence vraiment à voir du VR (Virtual Reality, en français réalité virtuelle) partout. »

    Lors d’une foire aux questions organisée dans le cadre de la projection du film au Festival du film de Tribeca, Benjamin Dickinson confie s’être inspiré de son vécu. Installé à Brooklyn depuis des années, là où le récit prend place, le réalisateur oeuvre aussi dans le domaine de la publicité. « J’ai tout simplement exagéré les pires aspects de ma personne », déclare-t-il en référence au personnage qu’il incarne.

    Benjamin Dickinson s’est inspiré de l’atmosphère visuelle du milieu publicitaire dans le choix du noir et blanc et de la musique classique particulièrement présente dans l’univers du film. Non pas pour y rendre hommage, mais plutôt dans l’optique de critiquer cette réalité.

    « En utilisant ce langage, poursuit Benjamin Dickinson, en faisant paraître le film comme une publicité de vie enviable (desirable life), tout en y voyant les employés de l’agence anxieux et se disputer entre eux, ça déconstruit le message publicitaire désiré. »

    Prochainement, le Centre Phi diffusera les meilleurs courts métrages de la Berlinale, le 22 avril, ainsi que ceux de SXSW, le 6 mai.

    Trois documentaires sélectionnés au Festival Hot Docs, qui aura lieu à Toronto du 28 avril au 8 mai prochain, seront présentés en parallèle au Centre Phi :

    • « Lo and Behold, Reveries of the Connected World » de Werner Herzog
    • « Tickled » de David Farrier et Dylan Reeve
    • « When the Earth Seems to Be Light » de Tamuna Karumidze

    Toujours au mois de mai, Danny Lennon, aussi programmateur de Prends ça court !, fréquentera une fois de plus la Croisette de Cannes, puisqu’il accompagnera la cohorte de cinéastes canadiens du programme initié par Téléfilm Canada, Talent Tout Court.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Torpille fête ses 20 d’existence

    Torpille fête ses 20 d’existence

    Suite
    18 juin 2024, 00h30
    Le REFRAIN élargit ses horizons littéraires

    Le REFRAIN élargit ses horizons littéraires

    Suite
    18 juin 2024, 00h00
    Joé Perron sort l’album « Nuit matin jour »

    Joé Perron sort l’album « Nuit matin jour »

    Suite
    18 juin 2024, 00h00
    Zach Zoya partage la chanson « Monaco »

    Zach Zoya partage la chanson « Monaco »

    Suite
    18 juin 2024, 00h00
    L’A2C dévoile les gagnants du concours Idéa 2024

    L’A2C dévoile les gagnants du concours Idéa 2024

    Suite
    17 juin 2024, 16h00
    Le cinéaste Érik Canuel est décédé

    Le cinéaste Érik Canuel est décédé

    Suite
    17 juin 2024, 13h38
    L’Autorité conclut une entente avec Apple Canada

    L’Autorité conclut une entente avec Apple Canada

    Suite
    17 juin 2024, 12h58