CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]





    L’Atelier de mon père de Jennifer Alleyn à l’affiche dès le 9 mai 2008

    24 avril 2008, 14h05
         |     

    Amazone Film nous annonce que le film documentaire L’atelier de mon père, premier long métrage solo de Jennifer Alleyn, prendra l’affiche le 9 mai prochain. Véritable voyage à travers l’univers de l’artiste peintre canadien Edmund Alleyn, le film, présenté en compétition officielle et en première mondiale au 26e FIFA, s’est mérité une ovation et a remporté le Prix de la meilleure oeuvre canadienne.

    En novembre 2001, le peintre québécois Edmund Alleyn (1931-2004) accepte de se laisser filmer dans son atelier par sa fille. Quelque chose d’inespéré se produit : une authentique rencontre, sans détour, sans masque. Autour de questions existentielles -la vie, la peinture, la mort -, la vérité se fait jour. Emporté par le cancer, l’artiste disparaît toutefois sans que Jennifer n’ait pu le filmer à nouveau.

    Ayant hérité de son atelier à son décès, la cinéaste se retrouve dans cet espace intime encore imprégné de l’imaginaire paternel. Le film tente de prolonger le dialogue amorcé et cherche à comprendre la quête d’Edmund Alleyn, homme intense, intègre et complexe ayant marqué l’histoire de l’art contemporain. Telle une anthropologue, Jennifer révèle le parcours fascinant d’un artiste, pour qui l’art était une « maladie incurable ».

    Diplômée de Concordia, cinéaste de la Course Destination monde en 1991-92, participante au film collectif Cosmos (primé à Cannes en 1997), Jennifer Alleyn explore plusieurs voies en cinéma documentaire, avec Les Rossy et La vie imaginée de Jacques Monory. Côté fiction, son film Svanok (L’appel), remporte le Prix meilleure fiction court métrage aux Rendez-vous du cinéma Québécois en 2006. Elle est aussi photographe.

    En marge de la sortie du film, le peintre Edmund Alleyn est à l’honneur ce printemps. L’exposition Yonder : entre ici et là, en tournée dans les Maisons de la culture de Montréal jusqu’en juin 2008 permet de revoir la série Indigo. De plus, l’exposition Cuba ! Art du Musée des Beaux Arts de Montréal présente une immense murale collective à laquelle Edmund Alleyn, seul artiste canadien, a participé en 1967. Voyez tout sur www.edmundalleyn.com.

    Produit par Jeannine Gagné (Amazone film) et distribué par Atopia, L’atelier de mon père prendra l’affiche en version française au cinéma Parallèle à Ex-Centris et en version anglaise (My father’s studio) au Cinéma du Parc dès le 9 mai 2008. La réalisatrice Jennifer Alleyn sera présente pour échanger avec le public les 9, 13 et 16 mai à Ex-Centris et le 10 mai au cinéma Du Parc.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Jeremy Rice dévoile « They Know Where You Live »

    Jeremy Rice dévoile « They Know Where You Live »

    Suite
    24 mai 2024, 00h00
    Gabriella poursuit sa tournée « Million Lights »

    Gabriella poursuit sa tournée « Million Lights »

    Suite
    24 mai 2024, 00h00