L’abonnement à Qui fait Quoi comprend:

  • 250 numéros du Quotidien Qui fait QUoi
  • Mot de passe pour www.qfq.com
  • Revue Qui fait Quoi: 10 numéros par an
  • Revue Qui fait Quoi: Archives et hors série
  • 1 Guide annuel Qui fait Quoi
  • Accès au Guide de la production
  • 1 Guide QfQ COPRODUCTION
  • 1 Hors série Inclusion / Diversité

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Phil Chagnon réalise un clip urbain pour la chanson « Tanto Tattoo » de Boogat «Tanto Tattoo». Photo: Image tirée du clip

    Phil Chagnon réalise un clip urbain pour la chanson « Tanto Tattoo » de Boogat

    29 novembre 2017, 06h20
         |     

    Boogat présente le vidéoclip de la chanson « Tanto Tattoo », en duo avec la rappeuse mexicaine Niña Dioz, extrait de son nouvel album « San Cristobal Baile Inn ». Le vidéoclip a été présenté hier en avant première mondiale sur Noisey Latin America.

    Comme l’indique le titre, la chanson parle de tatouages, des préjugés et des critiques auxquelles les personnes tatouées sont parfois confrontées ; tout en incitant chacun à s’assumer tel qu’il est, sans se soucier du regard des autres.

    Boogat a collaboré avec Andrés Oddone pour la production et le résultat donne un son inspiré du rap des années 80 de la Côte Est. Le vidéoclip, réalisé par Phil Chagnon à Montréal, illustre bien cette atmosphère, avec une esthétique très brute et urbaine. Le traitement en noir et blanc révèle à la fois la beauté du tatouage et évoque une ambiance de rue, à la manière d’un vieux clip de rap new-yorkais.

    « San Cristóbal Baile Inn » est le troisième album de Boogát écrit entièrement en espagnol et revisite des sonorités plus électroniques, aux saveurs rap et reggaeton. Dansant, inspirant et parfait pour faire la fête, l’album demeure fidèle aux racines de la musique latine, tout en étant chargé politiquement. L’opus a été écrit lors d’une résidence d’un an dans la capitale du Mexique, alors que Boogát était à la recherche de son lien personnel avec la culture de ses parents. Sa mère étant originaire de Mexico, l’artiste a voulu initier sa famille à la ville, afin d’explorer ses quartiers, sa musique et ses sous-cultures. Simultanément, il a tissé des liens avec la diaspora de musiciens latinos internationaux qui se rassemblent dans la métropole, faisant de Mexico la ville maîtresse de la musique latine.

    Concerts à venir :

    • 24 novembre : Sherbrooke, La Petite Boite Noire
    • 25 novembre : Québec, Le Cercle
    • 17 février : Kansas City, MO - Folk Alliance
    • Mars : Austin, TX - SXSW

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Suite
    15 juin 2024, 08h18