CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Stéfanie Clermont remporte le Prix du CALQ – Oeuvre de la relève à Montréal 2017 «Le Jeu de la musique». Photo: Couverture

    Stéfanie Clermont remporte le Prix du CALQ – Oeuvre de la relève à Montréal 2017

    17 février 2018, 00h00
         |     

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec décerne le Prix du CALQ – Oeuvre de la relève à Montréal 2017 à Stéfanie Clermont pour son recueil de nouvelles « Le Jeu de la musique ». Ce prix, assorti d’un montant de 5 000 $, lui a été remis par Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du Conseil, lors d’une cérémonie organisée par Culture Montréal.

    « Les membres du comité de sélection du Conseil ont été captivés par "Le jeu de la musique", une oeuvre qui nous plonge dans un kaléidoscope d’histoires magnifiquement ficelées entre elles, dans une écriture délicate, précise et riche », a mentionné Anne-Marie Jean lors de la remise du prix.

    L’oeuvre primée

    « Le Jeu de la musique » est un recueil d’une trentaine de nouvelles interreliées dans lesquelles les lecteurs reconnaissent peu à peu le parcours de personnages récurrents. Stéfanie Clermont brosse ainsi le portrait d’un groupe d’amis tissé serré – depuis l’enfance dans l’Ontario francophone jusqu’aux squats punks de Californie, en passant par le Montréal des années 2010 – qui traverse, dès l’ouverture du récit, l’épreuve commune du suicide d’un des leurs. Le livre est publié aux Éditions Le Quartanier.

    Née à Ottawa en 1988, Stéfanie Clermont vit à Montréal. Pour ce premier livre, paru en août 2017, l’écrivaine a reçu des critiques élogieuses : on souligne notamment l’architecture fine et complexe de son récit, l’impact marquant de son style et la justesse du portrait de sa génération. Dans une entrevue accordée au blogue littéraire Le fil rouge, l’auteure explique sa motivation à écrire : « La tension constante entre le désir de vivre et le désespoir est la définition même de ce qui me pousse à écrire. Ça ne m’intéresse pas d’être cynique, ça ne m’intéresse pas de me refermer sur moi-même. L’écriture est ma façon de dire la vérité sur mon expérience de la vie sans parler de moi comme d’un cas particulier. »

    Les finalistes

    Les trois autres finalistes en lice pour le Prix du CALQ – Oeuvre de la relève à Montréal 2017 étaient Félix Lamarche pour son documentaire « Les Terres lointaines », Stéphane Larue pour son roman « Le Plongeur », ainsi que Daniel Robinson et Charles Montambault pour leur installation audiovisuelle « Les Nouveaux Monuments ».

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Le cinéaste Érik Canuel est décédé

    Le cinéaste Érik Canuel est décédé

    Suite
    18 juin 2024, 01h00
    L’Autorité conclut une entente avec Apple Canada

    L’Autorité conclut une entente avec Apple Canada

    Suite
    18 juin 2024, 00h30
    Torpille fête ses 20 d’existence

    Torpille fête ses 20 d’existence

    Suite
    18 juin 2024, 00h30