CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Rencontres de l’ADISQ : Quelle place pour les artistes d’expression anglaise au Québec ? Pierre Landry, Nathalie Corbeil, T’Cha Dunlevy, Franz Schuller et Magali Ould. Photo: Sophie Bernard

    Rencontres de l’ADISQ : Quelle place pour les artistes d’expression anglaise au Québec ?

    1er octobre 2018, 11h00
         |      Article rédigé par Sophie Bernard     

    Pour sa troisième édition en format partenariat, l’ADISQ s’est associée à POP Montréal pour s’interroger sur les enjeux auxquels font face les artistes anglophones dans une province qui a l’habitude de soutenir les artistes francophones. Pour en discuter, l’Association a rassemblé Pierre Landry, directeur musical chez CHOM 97.7, Nathalie Corbeil, agente de promotion, développement des affaires chez Nat Corbeil, Franz Schuller, directeur A&R chez Indica Records et Magali Ould, chargée de projet senior chez Secret City Records. La discussion était animée par T’Cha Dunlevy, critique culturelle à la Montreal Gazette.

    Connectez-vous pour lire la suite

    MOT DE PASSE PERDU ? Vous n'êtes pas abonné.e?
    Accéder à notre écosystème complet d'informations, à partir de 20$/mois

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Laurence Nerbonne puise dans l’émotion pour créer

    Laurence Nerbonne puise dans l’émotion pour créer

    Suite
    19 juin 2024, 03h00
    Ça sent la panique chez Google

    Ça sent la panique chez Google

    Suite
    19 juin 2024, 00h30