CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Secret City Records sortira le 31 mars l’album « Néo-Romance » d’Alexandra Stréliski Alexandra Stréliski. Photo: Johanna Berghorn

    Secret City Records sortira le 31 mars l’album « Néo-Romance » d’Alexandra Stréliski

    16 janvier 2023, 15h09
         |     

    Alexandra Stréliski annonce « Néo-Romance », l’album tant attendu qui donne suite au succès d’« Inscape », disponible partout le 31 mars prochain via Secret City Records au Canada et XXIM Records dans le reste du monde. L’album est disponible dès maintenant en précommande en format CD et vinyle. La compositrice dévoile également un deuxième extrait suivant « The hills » sorti en novembre dernier, la pièce Élégie.

    « Élégie », c’est un dernier adieu à quelqu’un qu’on aimait, nous explique Alexandra. C’est une chanson triste remplie d’amour pur. Une ode à faire face à votre vulnérabilité lorsque les choses tremblent dans votre vie. Un hommage à l’immensité du monde.

    Laurence Baz Morais a réalisé le vidéoclip de la pièce.

    Alexandra Stréliski sera en prestation à Joliette à l’amphithéâtre Fernand-Lindsay pour présenter un concert extérieur inédit les 24, 25 et 26 août prochain. Plus de dates de concerts seront annoncées sous peu.

    Pour « Néo-Romance », la pianiste et compositrice Alexandra Stréliski s’est posé une question. Fascinée par le romantisme, les romantiques et leur relation « super sombre » avec la nature, elle s’est demandé ce que tout cela signifiait dans ce monde moderne que nous avons créé. Le passé, la liberté sans restriction, le dévouement à la beauté — tous ces grands thèmes romantiques, mais exprimés de façon post-moderne , explique-t-elle. Comment peut-on demeurer dans cet imaginaire malgré l’époque de peur et de désillusion dans laquelle on vit ? C’est la prémisse et le contexte de l’album.

    Le sujet abordé dans « Néo-Romance » n’était pas la seule différence avec le modus operandi habituel de Stréliski. Cette dernière souhaitait prendre ses distances avec le mouvement néo-classique auquel elle était associée depuis longtemps, considérant que cela ne reflétait pas exactement son œuvre. L’expression individuelle en dépit des contraintes de la tradition, une idée prisée par les romantiques, l’a inspirée à suivre son instinct et à s’efforcer de capturer et transmettre des émotions à travers son art. Je suis vraiment une romantique, dans le sens où j’exprime mon monde intérieur afin de mieux comprendre le monde qui m’entoure, confie-t-elle. Alors je me concentre sur l’idée du néo-romantisme musicalement, mais aussi en tant que forme de méditation.

    Pour la première fois, elle s’est rendue en Europe pour composer et enregistrer, en plus de travailler avec plusieurs nouveaux musiciens et collaborateurs. Elle a par ailleurs exploré son passé familial, « suivant ses racines », dans ses propres mots. Néo-Romance a principalement été composé à Rotterdam, où Stréliski a emménagé avec sa partenaire. Par le fait même, elle a découvert des choses étonnantes à propos de son propre passé. Elle a visité des résidences où des membres de sa famille ont jadis vécu à Amsterdam, puis dans une bibliothèque de Paris, elle a trouvé des compositions de ses ancêtres, des professeurs et des compositeurs de l’ère romantique.

    Mon père est Français et ma famille a des origines juives polonaises. Je me suis retrouvée exactement où ils vécurent autrefois. J’ai toujours cru que j’étais la seule musicienne dans ma famille immédiate, que j’étais cette artiste bizarre. Or, il s’avère que mes ancêtres étaient tous des metteurs en scène, des violonistes, des gérants de théâtre… Plusieurs des femmes étaient des actrices. Découvrir cette histoire qui m’était inconnue a ouvert des pistes de réflexion par rapport à mon identité. Je me suis demandé : Quelle est ma provenance ? La musique se transmet-elle à travers les générations ? Quelle est l’implication dans ma vie actuelle ?

    « Néo-Romance »

    • « Ad Libre »
    • « Lumières »
    • « the first kiss »
    • « Dans les bois »
    • « Air de famille »
    • « Rêveries »
    • « In the air »
    • « The hills »
    • « one last dance »
    • « (ouverture) »
    • « The Breach »
    • « Élégie »
    • « BORDERS »
    • « a new romance »

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Alice Bro Trio chante dans le « Bon sens »

    Alice Bro Trio chante dans le « Bon sens »

    Suite
    14 juin 2024, 00h00