CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Clavecin en concert prépare une fête instrumentale signée Bach Karl-Frédéric Bolte. Photo: Courtoisie

    Clavecin en concert prépare une fête instrumentale signée Bach

    7 février 2024, 00h01
         |     

    Les récents progrès en matière de technologie serricole ont suscité un intérêt considérable chez les producteurs, en particulier en ce qui concerne l’utilisation du rouge lointain dans l’éclairage des cultures. Il a été démontré que cette lumière, qui fait partie du spectre juste derrière la lumière rouge visible, influence le comportement des plantes tels que la floraison et la croissance.

    Clavecin en concert prépare une fête instrumentale signée Bach

    Clavecin en concert prépare son premier concert de 2024 avec un programme consacré à Jean-Sébastien Bach. Les œuvres au programme sont d’une plume vive et heureuse et chacune correspond à un modèle précis de composition.

    Dans le « Concerto en do majeur pour deux clavecins BWV 1061 », Bach oppose, le plus souvent, les deux instruments dans une forme de dialogue qui fait songer à une joute musicale. Le remarquable « 5e Concerto brandebourgeois BWV 1050 » suit le modèle italien du concerto con molti stromenti, avec la flûte, le violon et le clavecin comme protagonistes – ce dernier pour la première fois dans l’histoire de la musique. Dans la « Suite en si mineur BWV 1067 », célèbre pour sa Badinerie finale, se succèdent des danses variées, la flûte rivalisant avec les cordes ou leur conférant une sonorité riche et veloutée.

    Fête instrumentale signée Bach

    • Programme :
      • « Concerto pour 2 clavecins en do majeur BVW 1061 »
      • « Concerto brandebourgeois no 5 en ré majeur, BWV 1050 »
      • « Suite no 2 en si mineur, BWV 1067 »
    • Musiciens : Grégoire Jeay, flûte, Benjamin Allard, clavecin, Karl-Frédéric Bolte, clavecin, Quatuor Cobalt, Thibault Bertin-Maghit, contrebasse.
    • Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal
    • Billets : Régulier 44 $, Aîné 38 $, 34 ans et moins 23 $ (10 $ une heure avant le début du concert, billets restants)
    • Source : Clavecin en concert

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Laurence Nerbonne puise dans l’émotion pour créer

    Laurence Nerbonne puise dans l’émotion pour créer

    Suite
    19 juin 2024, 03h00
    Ça sent la panique chez Google

    Ça sent la panique chez Google

    Suite
    19 juin 2024, 00h30