L’abonnement à Qui fait Quoi comprend:

  • 250 numéros du Quotidien Qui fait QUoi
  • Mot de passe pour www.qfq.com
  • Revue Qui fait Quoi: 10 numéros par an
  • Revue Qui fait Quoi: Archives et hors série
  • 1 Guide annuel Qui fait Quoi
  • Accès au Guide de la production
  • 1 Guide QfQ COPRODUCTION
  • 1 Hors série Inclusion / Diversité

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    Raman Djafari critique les procédés d’octroi de projets dans le milieu de l’animation Raman Djafari. Photo: Félix Poncelet-Marsan

    Raman Djafari critique les procédés d’octroi de projets dans le milieu de l’animation

    16 mai 2024, 06h30
         |      Article rédigé par Félix Poncelet-Marsan     

    L’artiste non binaire spécialisé·e dans la réalisation de vidéoclips, Raman Djafari, a profité de l’invitation et de la tribune offertes par les Sommets du cinéma d’animation non seulement pour discuter de son œuvre, mais également pour rendre compte de ses griefs face à la réalité de l’industrie. Les procédés d’octroi de projets couramment employés par le milieu sont problématiques selon ellui et nécessitent qu’un effort de syndicalisation soit entrepris par ceux qui en sont victimes. Qui fait Quoi est allé à la rencontre de l’artiste pour discuter de cet enjeu.

    Connectez-vous pour lire la suite

    MOT DE PASSE PERDU ? Vous n'êtes pas abonné.e?
    Accéder à notre écosystème complet d'informations, à partir de 20$/mois

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Suite
    15 juin 2024, 08h18