CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    La Bande Vidéo expose « Fixer le Soleil » dans le cadre de Manif d’art 10 - La biennale de Québec

    19 février 2022, 15h28

    La Bande Vidéo, centre en arts médiatiques qui participe à l’émergence d’une culture vidéographique contemporaine, s’allie à Manif d’art 10 – La biennale de Québec pour présenter « Fixer le Soleil (Staring at the Sun) », une exposition d’Annie Briard.

    La Bande Vidéo expose « Fixer le Soleil » dans le cadre de Manif d’art 10 - La biennale de Québec «Fixer le Soleil (Staring at the Sun)», Annie Briard, 2016-2020. Photo: Courtoisie

    En questionnant l’idée du réel vis-à-vis le factice, le projet s’inscrit adroitement dans cette dixième édition de la biennale sous la thématique « Les illusions sont réelles », proposée par le commissaire invité Steven Matijcio. Elle sera présentée du 19 février au 24 avril 2022 dans la galerie du 620, Côte d’Abraham, à Québec.

    « Fixer le Soleil (Staring at the Sun) » est un projet d’installation vidéo qui propose au spectateur de s’immiscer dans ces questionnements de manière physique et contemplative. Alors que la règle générale déconseille fortement de fixer le soleil sous peine de cécité, Annie Briard nous invite plutôt à contourner cet adage et à poursuivre le regard de manière indéfinie. Dès lors, ce soleil fabriqué sur lequel sont projetées des couleurs en alternance entraîne l’oeil vers des phénomènes illusoires ; ce premier semble se mouvoir et présente soudain des couleurs chimériques et des images rémanentes qui y étaient initialement absentes.

    Manif d’art 10 - La biennale de Québec
    « Les illusions sont réelles »

    Enfin de retour après une année de pause forcée, la dixième édition de Manif d’art - La biennale de Québec, réalisée en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), aura lieu du 19 février au 24 avril 2022 dans 34 lieux de Québec sous le thème « Les illusions sont réelles ». Une centaine d’artistes internationaux, canadiens et québécois proposeront des oeuvres en trompe-l’oeil, des tours de passe-passe et des stratégies de détournement dans des expositions qui risquent d’étonner et de surprendre. Au cours des neuf semaines de l’événement, différents lieux intérieurs et extérieurs présenteront des dizaines d’œuvres proposant chacune une pratique artistique singulière.

    Les oeuvres réunies sous la thématique « Les illusions sont réelles », proposées par le commissaire invité Steven Matijcio — directeur et conservateur en chef du Blaffer Art Museum de l’Université de Houston —, révéleront les coulisses de l’illusion et de la magie et même celles cachées au cœur de notre quotidien et de la vie politique : une expérience surprenante grâce à des expositions et des activités étonnantes ainsi que des œuvres inédites en apparence magiques, surnaturelles ou irrationnelles.

    Ces apparitions sont d’autant plus exhortées par l’ambiance sonore qui résonne dans l’espace. Développée à partir de sons employés en recherche neurologique — et associée par le fait même aux apparitions paranormales —, la trame active les fonctions organiques de la visualisation et entraîne une vibration de l’iris et, en conséquence, des hallucinations visuelles.

    Combinés, ces deux éléments créent une expérience immersive où nos acquis visuels deviennent incertains, et où le réel s’engage dans un combat d’ambiguïté avec l’illusion.

    Annie Briard est une artiste montréalaise basée à Vancouver. Sa pratique se penche sur la perception visuelle et ses idéologies en ce qui a trait au réel versus l’imagé et l’imaginaire, sous l’optique de l’image en mouvement, de la photographie et de l’art installatif.

    Elle est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia à Montréal et d’une maîtrise en arts visuels de la Emily Carr University of Art + Design à Vancouver. Représentée par la Mónica Reyes Gallery à Vancouver et par la Galerie Joyce Yahouda à Montréal, Briard a participé à des expositions individuelles et collectives au AC Institute de New York, aux États-Unis, à la Vancouver Art Gallery, au centre Matadero Madrid, en Espagne, au Three Shadows Photography Art Centre de Beijing, en Chine, et au Musée suisse de l’architecture de Bâle, entre autres.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    Le gouvernement du Canada appuie le Cinéma Impérial

    Le gouvernement du Canada appuie le Cinéma Impérial

    Suite
    22 février 2024, 02h00