L’abonnement à Qui fait Quoi comprend:

  • 250 numéros du Quotidien Qui fait QUoi
  • Mot de passe pour www.qfq.com
  • Revue Qui fait Quoi: 10 numéros par an
  • Revue Qui fait Quoi: Archives et hors série
  • 1 Guide annuel Qui fait Quoi
  • Accès au Guide de la production
  • 1 Guide QfQ COPRODUCTION
  • 1 Hors série Inclusion / Diversité

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    David Uloth cherche à créer l’empathie avec « Plague Angel » David Uloth. Photo: Frédéric Bouchard

    David Uloth cherche à créer l’empathie avec « Plague Angel »

    17 août 2020, 10h36
         |      Article rédigé par Frédéric Bouchard     

    Pour « Plague Angel », son second long métrage, David Uloth devra vraisemblablement se tourner vers la coproduction. Mettant au centre de son récit une petite famille anglophone à l’heure du référendum de 1980, le thriller psychologique sera tourné entièrement en anglais, ce qui pose un certain enjeu au point de vue du financement auprès des institutions, note le cinéaste en entrevue avec Qui fait Quoi. C’est emballé et déterminé qu’il s’apprêtait toutefois à participer au Marché Frontières du Festival Fantasia aux côtés de la productrice Annie Blais de chez Films Vision 4 pour présenter ce projet au budget estimé à 3,5 millions $.

    Connectez-vous pour lire la suite

    MOT DE PASSE PERDU ? Vous n'êtes pas abonné.e?
    Accéder à notre écosystème complet d'informations, à partir de 20$/mois

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Suite
    15 juin 2024, 08h18